LA MAISON ROBICHAUD DE NÉGUAC

Que savons-nous de cette maison.

Vénérande Robichaud (1835-1936), fille de Louis Robichaud disait qu'elle avait 13 ans lorsque elle est allée demeurer dans cette "maison neuve". (Référence: Maurice Basque, Des hommes de pouvoir, 1996, p. 176)

Nous avons le témoignage d'une personne qui était présente lorsque la famille Robichaud pris possession pour la première fois de la maison comme résidence familiale. Il ne s'agit pas ici d'une tradition, mais d'une personne qui a vécu cet événement et qui en a été témoin. Auparavant, la famille de Louis Robichaud demeurait dans une maison située près du rivage.

La date de construction de cette maison serait donc 1848. Vénérande avait 13 ans en 1848.

Le constructeur et le propriétaire était le père de Vénérande, Louis à Otho Robichaud.

Une tradition dans la famille Robichaud veut que cette maison fut construite avec du bois de la première chapelle de Néguac.

(Référence: Rodolphe Bourque, Social and Architectural Aspects of the Acadians in New Brunswick, 1971, p. 107-109.). "According to the Robichaud family tradition, this homestead (Azade Godin) . . . would have been constructed of lumber which had previously been used to erect an Acadian chapel which at one time stood near the shore."

Si du bois de la première chapelle de Néguac a servi dans la construction de cette maison, cela veut donc dire que la chapelle n'était plus en usage pour le culte à ce moment là. Or, la construction de la nouvelle église, qui remplaça cette chapelle, commença en 1844 et elle fut bénite en 1848. Ce serait donc en 1848 que Louis Robichaud aurait pu se servir du bois de l'ancienne chapelle pour construire sa nouvelle maison. Cette date de 1848 correspond avec celle avancée plus haut par Vénérande Robichaud, comme année où la famille de Louis Robichaud alla demeurer dans leur nouvelle maison.

Voilà deux arguments assez convainquant pour nous faire connaître l'année où la maison fut construite et le nom de son premier propriétaire ou constructeur. Une étude sommaire de la maison nous apprend que celle-ci est faite en deux parties: une ancienne et une plus récente. Louis Robichaud aurait donc fait transporter en 1848 une partie de l'ancienne chapelle, qui se trouvait sur son terrain près du rivage, pour se construire une maison de charpente. La moitié ouest de la maison daterait donc de la construction de la chapelle, soit en 1799 et l'autre moitié de 1848. Il en modifia une partie de la structure pour l'adapter à celle d'une maison. Il enleva le clocher, en plancha la porte d'entrée principale ainsi que la fenêtre donnant sur la cuisine. Il aurait construit la cuisine entre 1848 et 1855, année où il fit poser du bardeaux sur la maison. Il fit également poser deux nouvelles fenêtres dans le pignon ouest de la maison pour donner de la lumière dans les chambres du deuxième étage. Il construisit donc la deuxième partie de la maison (la moitié est) en 1848.

Cette opinion que la maison Robichaud fut construite par Louis Robichaud est également partagée par Socur Corinne Laplante, historienne native de Néguac. Dans sa biographie de Vénérande Robichaud publié en 1997 par la Revue de la Société historique Nicolas-Denys, elle affirme à la page 8, que cette maison fut construite par Louis Robichaud.

Les possibilités d'interprétation de cette maison sont très intéressantes pour l'histoire de Néguac. L'on devrait tiendre compte des arguments ci-haut mentionnés. L'on pourrait parler dans son interprétation de l'histoire religieuse de Néguac au cours de la première moitié du 19e siècle et des pionniers du village qui la construisirent et utilisèrent la chapelle comme lieu de culte. L'on pourrait ensuite parler de sa transformation en maison, de la famille de Louis Robichaud, juge de paix et capitaine de milice (etc.), des familles de ses fils, Prudent et Agapit Robichaud. Je crois qu'il faudrait également parler des familles d'Agapit et d'Azade Godin qui habitèrent cette maison au cours du présent siècle.

Fidèle Thériault

Historien

Fredericton, le 24 juin 1998